Comme l’an dernier….

DSCN4837

Aussi peu bavarde que l’an dernier à cette saison…Et oui, je pense toujours à rajouter un article, sans succès : occupée, occupée, occupée. La boutique prends beaucoup de temps et je vous remercie de vos visites et de vos compliments!

En plus, la jeune photographe qui a fait les photos ces dernières années travaille maintenant dans une grande ville et ses tarifs ont doublé… j’ai donc pris des photos des robes et jupes sur des cintres, moins éloquent mais c’est toujours çà. J’en ai fait de clientes mais je n’ai pas envie de les publier.

Les motifs des bogolans (article…) sont devenus des robes… qui plaisent pas mal, donc en 2018 on va user et abuser de ces nouveaux motifs qui changent vraiment. Les jupes demi cercle n’ont pas eu le temps d’être photographiées! Aussi bien en bogolan qu’en wax. Vous pouvez voir sur les photos la nouvelle étagère rempli de wax et maintenant remplie de coussins car le wax n’est plus. J’en ai d’ailleurs pas mal cousu moi même cet été pour parer au manque

Alors voici quelques photos. Septembre arrivant, j’en ferai d’autres.

Publicités

doni-doni au Togo

Non, c’est le Togo qui est venu vers Doni-Doni…

Nous sommes bien sûr ouvert depuis Pâques comme chaque année mais le travail (commandes et attente des stocks), les évènements (élections, climat) font que le temps pour écrire est tout petit.

Et pourtant, mine de rien, la boutique s’embellit chaque jour : Kossi nous a livré de beaux fauteuils en direct du Togo et toujours les superbes lampes fabriquées à quelques lieux d’ici (cf article décembre 2016) et Biloko de Lomé nous a envoyé ses sacs que je trouve les plus beaux du monde. C’est Joelle, la créatrice de Biloko, qui les conçoit dans son atelier de Lomé.

Et nos colliers qui sortent de nos mains grâce à ces perles que nous choisissons avec tant de soin : jaspes paysages, pyrites, verre recyclé, disques en céramique,coquillages, rien que des matières qui ouvrent à la créativité.

A très bientôt

Doni-Doni 2017

Un début de quelque chose!

Le retour au bercail date de 2 mois exactement. Tout ce temps pour ce remettre d’aplomb, faire ce qui doit être avant le grand rush autant en privé qu’en travail et une ouverture entre soleil et pluie ou pluie et soleil, comme vous voulez…doni-doni…

Dans tous les cas Doni-Doni avance toujours, parce que même si ce n’est pas forcement facile, les tailleurs, l’argent, on y arrive toujours.

On va vous faire plein de photos. Celles des mannequins ne viendront qu’en début juillet car tout sera arrivé y compris les surprises. En attendant admirez quelques nouveaux motifs et modèles, quelques nouveaux colliers, surtout ceux de notre nouveau fournisseur, j’ai nommé l’incontournable grand maître  Farafina Tigne de Mopti. Même le collier en wax est de chez eux, les autres se reconnaissent par leur ampleur, comparés aux nôtres plus discret! Le couple de Gosso Kou, symbole de Beledougou, dans la vitrine, sont les gardiens de nos bijoux et ils ne sont pas seuls : les masques Bwa Tun et les couples de Ciwaras nous tiennent compagnie (photos à venir)

Un petit diaporama pour souhaiter la bienvenue. Les sourires des petites marchandes de menthe de Segou sont votre rayon de soleil.

DSCN4485

Des jupes dans le vent, mais avant?

DSCN4559DSCN4566DSCN4567

Admirez le nouveau motif Bi Dolo, « nouvelle étoile » . Les points sont appelés étoiles .Il y en a d’autres et à partir de juillet, les bicolores. Mais comment font nos amis avant d’en arriver là? On vous a montré ici et sur le site des photos des artistes imprimeurs et des couturiers à l’oeuvre mais pas les teinturiers de Ndomo.

DSCN4470 (2)

Voici Moussa et Djibril. Ils ne sont pas seuls mais les autres n’étaient pas là ce jour là. Quelques photos de leur travail :

DSCN4467DSCN4466DSCN4464DSCN4476DSCN2521

Ils préparent à l’avance la décoction de Ngalama .Ils la tamisent pour laisser les feuilles de côté et trempent le tissu déjà mouillé. Celui ci est ensuite étalé au soleil pour révéler la couleur jaune. Plusieurs passages sont nécessaire selon l’intensité de la teinte désirée. Cette technique est aussi utilisée  avant de teindre le noir avec l’argile car le Ngalama est une plante tinctoriale à tanin, elle est un gage de bonne tenue de la couleur.

DSCN4474DSCN4471DSCN4472DSCN4479

Il s’agit ici du N Pekou, ou raisin sauvage qui donne les tons des « rouges », bruns, oranges. C’est l’écorce de l’arbre qui est utilisé et non les feuilles. Cela nécéssite une longue cuisson dans le four en terre, ce n’est donc pas aisé surtout avec la chaleur…

Je vous montrerai la teinture à l’argile lors d’un autre article et aussi d’autres photos plus précises….qui ne sont pas encore faites!

Chez Ndomo c’est la création permanente, on ne s’en lasse pas. Admirez :

SAMSUNG

DSCN4462

LAMOMALI

index

Nous avons eu la grande chance de vivre à Bamako en exclusivité mondiale, les concerts de M, Mathieu Chédid, en l’honneur de la sortie de son album LAMOMALI courant mars. Cet album a été enregistré, entre autre,  à Bamako avec de grands musiciens : Toumani Diabaté et son fils , Sidiki Diabaté accompagnés de Fatoumata Diawara. C’était à l’occasion du 2ème Festival Acoustik Bamako, FAB, à l’IFB, une création de Toumani et Sidiki.

c3m7fh8weaeh4_5c2-hd52wgaacs7u16195445_10154428698090852_179997924598709113_n

Aucune de ses photos n’est de moi…Les danseuses sur la photo en noir et blanc sont des amatrices… pas mal, non? On y voit dans le fond  Tony Allen, le batteur de Fela Kuti. C’est dire la qualité des artistes! Ce fut un enchantement du début à la fin; toute la salle était debout et dansait

https://labo-m.net/2016/12/14/lamomali/

Deux autres groupes ont précédé Lamomali : le duo Hans Luderman et Aly keita, virtuoses du piano pour l’allemand et du balafon pour le malien, un mariage magique et le groupe Alba Griot Ensemble, l’Ecosse Celte et le Mali. J’étais au paradis.

Peu de temps avant, toujours à l’IFB, LO’JO , le groupe de Angers…et du monde entier, est venu enchanter nos oreilles. Lo’jo a été à l’initiative du Festival du Désert à Essakane il y a 15 ans. On espère bien les revoir ici et avec un nouveau album Angevin-Malien

Ces photos ne sont pas de moi, mais avouez qu’elles sont belles et en plus tirées à Bamako. Elles sont d’un pro! Sébastien Rieussec qui réside à Bamako. Les sites :

http://www.rieussec.com

http://www.lojo.org

EVENEMENTS BAMAKOIS

 

images

Bamako est vraiment une capitale des arts.Certains mois sont plus tranquilles mais pour d’autres , le choix des sorties peut s’avérer compliqué car des évènements passionnants se chevauchent, spécialement à l’Institut Français dont le programme peut parfois faire des envieux!

En ce moment et pour 1 mois et demi, on ne se sent pas seul :  il y a plein de monde suspendu à des fils… ce sont les marionnettes de YAYA COULIBALY. Ce monsieur  crée et fabrique ces personnages en bois depuis depuis plus de 40 ans. Il a appris cet art de son père qui l’a lui même appris de son père . Lisez plutôt cet article de Jeune Afrique qui parle très bien de Yaya :

http://www.jeuneafrique.com/mag/315333/culture/mali-yaya-coulibaly-marionnettiste/

image172121-592x296-1459787807

Yaya au milieu de ses marionnettes chez lui. Yaya a participé a beaucoup d’évènements de par le monde et il était l’invité du festival Marionnetissimo fin 2016, proche de Toulouse. Il transmets maintenant son art aux jeunes au Mali comme en Europe

Quelques photos prises à l’IFM

Sur le lien ci-dessous vous pouvez voir des videos sur Yaya :

http://www.acrobatesfilms.fr/en/projects/mali-yaya-coulibaly-marionnettiste-magicien/

Un autre évènement fut le 2ème Festival Dogon au bord du fleuve Niger : OGOBAGNA

c86a6cb44958ca5e54f66f802465ff6f

Un grand marché, des danses Dogon, pleins de Dogons de Bamako, une ribambelle de concerts: une belle promenade pour les bamakois-es. Nous ne nous sommes pas rapproché des concerts, juste rigolé entre amis (les dogons boivent pas mal…) devant le fleuve…parce qu’une autre soirée nous attendais à l’IFM le lendemain… et quelle soirée!

Elle donne lieu à un article rien que pour elle : le prochain…

YACOUBA

Yacouba! Il est le maître teinturier de Bi Dali, expert en nouage et indigo. Je lui ai rendu visite pour la 1ère fois (!!!) jeudi dernier… Je l’avais seulement rencontré à l’atelier de Bi Dali au centre de Bamako. Il  faut dire qu’il habite et travaille dans les derniers quartiers de la ville en direction de Segou et nous n’avons pas de voiture. En moto, je ne m’y risquerais pas (distance, pollution de Bamako…), ce fut le taxi… et l’émerveillement!

Yacouba est un artiste, plein de douceur, de calme et de modestie. Je n’ai qu’une envie : y revenir et passe du temps et l’aider.

Voyez sur les photos les différentes étapes :

-photo 1 : Yacouba noues le tissage selon l’art du nouage (nous y reviendrons)

-photo 2 : les indigotiers que Yacouba a planté viennent de Guinée. Leurs feuilles sont grandes, contrairement à celui de la  photo 8, plus répandus

-photo 3 : les feuilles sont malaxées afin de former des boules qui sont séchées

-photo 4 : la cuve reçoit les boules séchées, la plupart du temps, l’excedent de l’ancienne cuve est gratté pour être utilisé et mélangé. On rajoute la potasse obtenu avec des cendres et l’eau. Il faut une bonne semaine pour que la fermentation soit au top.

-photo 5 et 6 : le tissu est trempé dans la cuve, la 1ère teinte est verte, on retrempe, on ressort, le bleu indigo est déjà là, plus on veut foncer, plus on retrempe.

-photo 7 : le tissu est lavé avec du savon et rincé, voilà pourquoi le tissu fini ne « pues » pas…

dscn4391

Image

WAX

Un échantillonnage de nos wax 2017. J’ai franchement bossé mais cela vaut le coup. Nous allons réaliser les jupes à Bamako et la suite chez nous à Saint Antonin. Et puis vous pourrez acheter le wax en tissu pour en faire ce que vous voulez. On le vendra par pagne, c’est à dire 2 yards, soit environ 1m90.Le maximum sera de 3 pagnes.

Je rajoute à l’article quelques photos des jupes dès qu’elles seront prêtes.

Image

PERLES

Voici quelques  photos des bijoux de Doni-Doni. La plupart des perles viennent du Mali (les noires gravées en terre) ou du Ghana (celles en verre recyclée et en bronze). Les perles intercalaires et fermoirs sont achetés sur des sites de qualité en France.

Les colliers sont faits en France aux heures libres de votre écrivaine préférée qui prends un réel plaisir à assembler ces beautés. Ce sont des perles artisanales ou fantaisies mais de qualité. Sur certains colliers il n’y a aucune perle africaine…

SAN BE SAN BE 2017!

Bonne année 2017! San bé San bé 2017!
Les enfants du Mali vous souhaitent une bonne année!

Nous avons fêté avec ces enfants du quartier ce 31 inoubliable, les enfants et leur famille. Tout ce monde a dansé jusque tard dans la nuit.Les femmes qui ont travaillé toute la journée ont dansé sur le rap malien en rigolant. Des milliers de poulets sont morts et ont été dégustés à toute heure. Les poulets maliens sont délicieux! Comme celui ci dans les mains de mon guide fin 2007.

cimg5757dscn4337Une brise de nostalgie du temps où j’étais « touriste » au Mali et un souffle de patriotisme malien me prends en ce début d’année! Je chantonne depuis ce matin l’hymne malien : « A ton appel Mali, pour ta prospérité, fidèle à ton destin, nous serons tous unis…. ». Allez savoir pourquoi! Probablement parce que la gentillesse des maliens-nes est un aimant!

k15924929

Je ne suis pas la seule : nos voisins ici à Segou, un couple hollandaise-malien (dogon), Monique et Ibrahim, ont monté il y a 6 ans une agence de voyages. Ibrahim est guide. Et la période difficile est arrivé vite et ils ont tenu. Et bien cette année l’agence connait sa meilleure affluence. Tout cela parce qu’ils y ont cru parce qu’ils aiment le Mali. Il manque juste des … français! Monique et Ibrahim proposent aussi des voyages au Bénin, Togo et Burkina.
Visitez leur site http://www.papillonreizen.com, en hollandais ou anglais

img_logo